Haute disponibilité en 2019

Bonjour à tous,

Plus de douze ans après l’ouverture de ce site, et une très longue pause, je me pose la question d’une reprise…

Quid de la haute disponibilité en 2019 alors que les plateformes sont désormais presque totalement virtualisées et crées en quasi temps réel au sein des datacenters répartis à travers le monde.

Malgré tout, il reste des problématiques, sur le stockage des données, le “bare metal”, la synchronisation des bases de données, la sécurité et les parades aux cyber-attaques… bref le sujet ne me semble pas clos.

Mais avant de me relancer je reviens vers vous pour avoir votre avis. Est-ce que ces problématiques vous intéressent encore ? Les priorités sont elles aujourd’hui différentes (financières, réversibilité pour sortir d’amazon et consors, etc..).

Je vous laisse m’écrire ou mettre des commentaires si vous êtes intéressée,

Et peut être à bientôt.

Marc

Sur le même thème :

  • Pas d article sur ce thème

4 Responses to “Haute disponibilité en 2019”

  1. Wallace says:

    Oui vos articles sont de bonne qualite et il est interessant de voir l’approche que vous en avez. De mon cote je constate un retour au bare metal bien moins cher et tellement plus maleable. Des clients ne veulent pas depenser 2,5 fois plus cher chez les cloud providers quand un peu de formation permet de gerer un cloud prive sous openstack avec un cout bien plus interessant.
    Un autre mouvement constate c’est le retour de donnees dans les entreprises, a quoi bon sortir la compta, les donnees metiers, l’ipbx quand la moindre perturbation sur internet donne un chomage technique (coupure de fibre meme en dediee pro, routage qui fait faire le tour du monde pour faire quelques dizaines de km, gigue, …) la aussi le cout est prit en compte par certains.

    Au plaisir de vous lire

  2. Pierre says:

    +1 ce sont des sujets qui sont plus que toujours d’actualité.
    Nombre d’entreprises n’ont pas la maîtrise de leur IT et font des choix parce c’est tel ou tel mode.
    Pour moi il est important de garder l’esprit ouvert sur les différentes possibilités offertes par le marché surtout que celui ci évolue vite. :-)

    Bonne continuation,
    Pierre

  3. Arnaud says:

    Bonjour,
    Je viens de voir ce poste dans mon flux RSS et ça me fait plaisir.
    Je suis triste de voir qu’aujourd’hui, la plupart des articles expliquent comment faire du serverless, comment déployer sur AWS, …
    Les jeunes qui découvre l’administration de systèmes n’ont plus vraiment d’alternative open source car ils sont noyés par des articles prônant le full cloud.
    On est fait des consommateurs plutôt que d’en faire des concepteurs.

    PS : j’ai créé récemment CodeDesign.fr justement pour me remettre a écrire a destination des débutants mais avec des contenus que j’espère de qualité (pas écrit par des débutants justement). D’ailleurs, si ça vous intéresse, on peut reprendre dessus vos prochains articles avec plaisir.
    @arnolem

  4. Jérémims says:

    La haute disponibilité sur les liens réseau portant des flux temps réels (telephonie).
    la y’a du taff !

Leave a Reply