LucasFilm, DreamWorks, la haute volumétrie pour le cinéma

lucasfilmLors d’un récent billet j’avais déjà évoqué en quoi l’augmentation de puissance des composants informatique permettait de créer des vidéos impossibles il y a encore quelques années. Ici nous changeons de dimension puisqu’il s’agit de deux leaders sur le marché de la création des effets spéciaux pour le cinéma et/ou les films d’animation comme : Star Wars, Terminator and Indiana Jones, Shrek, etc …

Pour réaliser ces longs métrage, les volumes de données sont considérables, bien plus important que la FULL HD, et surtout les taux de compression sont très faibles car il faut rester avec des images parfaites sur quasiment toute la chaîne de production.

Concernant le réseau, c’est Brocade qui se charge de faire sa promotion via LucasFilm, en expliquant en quoi la connectivité des équipements, la vitesse de transmission et la disponibilité des liens est importante. Ces informations sont données sous forme d’une vidéo de 4 min (en anglais). A visionner par curiosité ou si les architectures réseau à finalité de montage vidéo vous intéressent.







L’autre point concerne DreamWorks, et il s’agit cette fois du stockage. La solution retenue est celle d’HP (ExDS9100) qui permet de stocker des centaines de TB en ligne (avec un accès rapide, pour des archives …). Dans le cas de DreamWorks c’est 170 TB d’archives, en sachant que le système peut monter jusqu’a plus de 800 TB de stockage.

Si cette solution vous intéresse elle est facturée env. 1,5€ le GB (mais je ne connais pas le minimum)…

Pour plus d’info, consulter les Sources :

Sur le même thème :

Leave a Reply