Les points à vérifier pour fiabiliser votre architecture

Il est parfois utile de faire une pause dans l’exploitation quotidienne pour vérifier que les optimisations et contrôles basiques sont bien en place. C’est ce que propose cette petite liste. Elle vous permettra de vérifier que rien ne vous échappe dans votre architecture. Elle provient du blog www.productionscale.com, et plus précisément de cette note à propos de la planification et du suivi d’un système.

Voici un résumé de cette note qui regroupe un ensemble de bonne pratique  :

  • Gérer le déploiement : Votre système de publication doit intégrer un workflow précis, gérer les versions et le retour en arrière en cas de problème. De plus le déploiement doit être complètement automatique et indépendant du parc matériel.
  • Découpage fonctionnel : Décomposer votre application en silos fonctionnels afin de disposer de composants optimisés par tache.
  • Partitionner vos données : Séparer les requêtes de lecture et d’écriture, et dès le début penser à un moyen de diviser/partitionner vos bases.
  • Séparer les contenus dynamiques et statiques : Vous pourrez plus facilement les gérer grâce à des reverse proxy ou via un CDN.
  • Optimiser et compresser les JS et CSS : Ces éléments sont téléchargés sur chaque pages, il est important que leurs tailles soient optimales et que des systèmes de datation évitent des téléchargements multiples par les navigateurs
  • Logger : Enregistrer les transactions et surveiller vos logs pour détecter rapidement les erreurs d’exécution de vos applications.
  • Utiliser des système de cache : La plupart des applications web utilisent entre 3 et 5 niveaux de cache. Il est important de bien les partitionner afin de trouver le meilleur compromis entre cache/performance et fraicheur des données.
  • Tester régulièrement les capacités de votre système : En effet pour prendre de bonnes décisions il est important de pouvoir tester et mesurer son système afin d’en prévoir les capacités.
  • Surveiller votre système : En mettant en place le monitoring des serveurs, des niveaux de CPU/ RAM / IO et UpTime.
  • Rendre vos traitements asynchrones : Dans la plupart des cas il est possible de créer des files d’attente et de faire faire les traitements par d’autres composants (les consolidations par exemple)
  • Optimiser votre code : Et plus généralement l’ensemble de votre système (système Lean).

Si ça vous intéresse je vous laisse lire ce post. Et n’hésitez pas à ajouter les points qui manquent… car il existe de multiples techniques permettant d’améliorer un système… au niveau organisationnel ou matériel, etc…

Sources :

Sur le même thème :

2 Responses to “Les points à vérifier pour fiabiliser votre architecture”

  1. Kent says:

    I appreciate the effort to translate my article and link to my blog. Thank you. Merci beaucoup!

    Kent Langley
    productionscale.com

  2. [...] admin, etc… C’est important car le maintien du service passe par le monitoring, la fiabilisation de l’architecture mais aussi par l’intervention rapide des équipes. Il est donc intéressant de savoir [...]

Leave a Reply