IBM iDataPlex rattrape DELL sur les fermes de serveurs Web/HTC

L’hébergement des nouveaux services web demande des serveurs ayant beaucoup de CPU et beaucoup de RAM car il s’agit de traiter simultanément énormément de ‘petites’ requêtes. De plus le packaging doit être très économique en électricité et en investissement car il faut souvent les commander par dizaines, voir centaines de serveurs.

Jusqu’à présent DELL était le mieux positionné : pour fournir des Google Box par exemple, l’hébergeur Typhon (en charge de Netvibes ), ou encore les serveurs de Dailymotion (qui collectionne les baies DELL, pour ces serveurs web, proxy et filler).

Mais IBM souhaite revenir dans la course, avec la gamme iDataPlex

rack iDataPlex servers server iDataPlex

Au dire d’IBM cette nouvelle gamme semble assez prometteuse :

- Un volume réduit pour deux fois plus de systèmes dans un même rack

- Une réduction de 40 % d’énergie pour des performances 5 fois supérieure ;

- Un refroidissement à eau qui ne nécessite pas de système de climatisation à air ;

- Un coût à puissance comparable inférieur de 20 à 25 %.

Autre problème résolu avec cette gamme, la dissipation thermique. En effet les serveurs Blade, extrêment compacts et puissants sont la bête noire des hébergeurs. Ils consomment beaucoup et surtout ils dégagent une quantité de chaleur trop importante. En tout cas plus importante que ce qui à été prévu lors de la construction de ces datacenters il y à quelques années.

Les iDataPlex sont donc plus économiques et surtout il est possible de les intégrer avec un système de refroidissement liquide. Un lourd système de climatisation n’est donc plus forcément nécessaire. Et même sans ce système (water colling en option) le dégagement calorifique est considérablement réduit, comme le montre ces photos thermiques :

dégagement thermique IBM iDataPlex

Cette gamme IBM cible aussi des applications complexes d’analyse financière, de traitement de la vidéo et de HPC (calcul haute performance). Mais dans ces cas il faudra les attacher à des SAN/NAS.



Avec cette offre IBM se donne également les moyens d’entrer  pleinement dans l’ère du Cloud Computing et de la virtualisation ou les applicatifs sont massivement répartis.

Sur le même thème :

4 Responses to “IBM iDataPlex rattrape DELL sur les fermes de serveurs Web/HTC”

  1. [...] le lancement de sa nouvelle gamme de serveur dédiés aux applications web et Cloud Computing, les IBM iDataPlex IBM lance ses Datacenter [...]

  2. [...] En terme de disponibilité, la mutualisation des moyens est ici à son maximum. La combinaison de plus en plus grande de web services va rendre ce type d’architecture incontournables. Je pense que les premiers touchés vont être les hébergeurs à faible valeur ajoutée (en France, a court terme, les OVH, Amen ou d’autres ne devraient être trop touchés) mais ce n’est pas le cas de l’autre coté de l’atlantique ou les premiers clients de ces offres Clouds sont des start’up grande consommatrices de serveurs ‘basique’ (comme les derniers IBM iDataPlex). [...]

  3. [...] par baies, dommage qu’a l’époque de l’appel d’offre les dernières offres IBM iDataPlex n’étaient pas disponibles car elles sont clairement adaptées à ce genre de [...]

  4. [...] boursières ici mais une information sur le déploiement de la dernière série d’IBM : les iDataPlex. Cette gamme est dédiée aux centres de calcul et ils sont optimisés au niveau électrique et [...]

Leave a Reply