La diversité de la plateforme technique Meetic

meetic Meetic est un site de rencontres d’origine française, fondé en 2001 par le français Marc Simoncini. Ce site est leader dans son domaine avec plus 600 000 abonnées et des millions de profils enregistrés. Le trafic ne va pas tarder à flirter avec le milliard de pages par mois (grâce notamment aux acquisitions) pour une équipe de production d’une petite trentaine de personne (sur plus de 200 au total).

L’architecture du site est assez hétérogène, d’autre part les différentes versions du site ont vu passer un certains nombre de technologies. Il n’est donc pas facile de faire un descriptif complet de la plate forme. D’autant que toutes les applications n’ont pas survécu au différentes upgrade, sans parler des plateformes acquises suite aux rachats (autres pays).

cognosPar ailleurs, Meetic étant une société cotée, il existe, en plus de la partie site tout une partie BackOffice et Business Intelligence (gérée grâce au applicatif COGNOS, désormais IBM). Le site est également couplé avec un CRM (Neolane) et un outil de gestion des contacts entrants (Eptica). Cette combinaison permet de faire face au trafic généré par les visites et les diverses échanges d’informations (avec les partenaires par exemple).

Mais revenons sur le site. Nous retrouvons bien sur du PHP/MySql mais aussi des grappes d’Oracle RAC (pour les abonnées). Les MySql sont utilisées quand les besoins fonctionnels sont plus faibles, comme sur certains applicatifs (type chat) ou encore sur les sites périphérique (comme superlov)

products big-ip  F5

Le point d’entré est un Load Balancer hardware (historiquement confié à du Big IP de F5 Networks), il est en charge de la répartition mais aussi de l’aiguillage sur les bons frontaux (notamment pour gérer les domaines par pays fr, it,uk, etc). Ensuite on retrouve du PHP mais surtout une cascade de serveurs de cache. Ils permettent de donner un peu d’air à un système extrêmement sollicité. Ce type de cache sur BDD permet de démultiplier (x10) l’exécution des requêtes frontales.

Enfin la partie recherche est réalisée par un applicatif propriétaire (Database Accelerator - PDBA). Lors de sa mise en place l’indexation de la base a été réalisée à partir d’un export complet de celle-ci au format XML. Ensuite la mise à jour dynamique est réalisée grâce à des exports partiels dirigés vers les serveurs dédiés à la recherche. Un export complet reste néanmoins nécessaire pour re-synchroniser régulièrement l’ensemble du dispositif et ce, malgré près de 100 000 modifications par jour.

Je ne pouvais pas terminer sans parler de Python, sa place est ici très marginale, essentiellement destinés à automatiser, la conversion, le filtrage et la publication de contenu éditorial vers des formats html, atom, etc.

Rien de particulier donc, si ce n’est une grande diversité (historique+acquisition), il restera à traiter la synchronisation des BDD sur les datacenter. Pour les bases centralisées la redondance BDD multi-site est un élément vital, mais délicat à synchroniser.

Sur le même thème :

2 Responses to “La diversité de la plateforme technique Meetic”

  1. Anas says:

    Bonjour,

    C’est une très bonnes collection d’ article sur les architectures des sites connus ;)

  2. création de sites web et assistance web…

    [...]La diversité de la plateforme technique Meetic[...]…

Leave a Reply